AccueilEspace médecinsLa prescriptionL'accompagnement adapté aux maladies chroniques

L'accompagnement adapté aux maladies chroniques

education-thera.jpg

Face aux maladies chroniques, la prise en charge thermale est un gage de soulagement, d’amélioration de la qualité de vie et d’évolution des comportements physiques et hygiéno-diététiques. Du temps pédagogique et sanitaire qui est loin d’être perdu dans la prise en charge des patients atteints de maladies chroniques. Par ailleurs, le thermalisme, médecine sociale et responsable, est très actif dans la prise en charge et l’accompagnement des populations fragiles et des patients les plus suceptibles de basculer dans la dépendance.

 

Un traitement chronique face à des maladies chroniques.

Les stations thermales se mobilisent pour ces patients chroniques, et fondent leur prise en charge sur la complémentarité des approches. Dans certaines stations, les soins de crénothérapie, à base d’eaux thermales aux propriétés anti-inflammatoires et analgésiques, sont associés à de véritables programmes d’information délivrés par des rhumatologues locaux ou des paramédicaux.
Des essais thérapeutiques thermaux publiés (gonarthrose, lombalgie, coxarthrose…), des recommandations de l’Eular (fibromyalgie) et de la HAS (polyarthrite rhumatoïde, lombalgie) soulignent l’intérêt de l’hydrothérapie dans la prise en charge de pathologies rhumatismales chroniques comme la spondylarthrite ankylosante, la polyarthrite rhumatoïde, la lombalgie, la fibromyalgie, la cervicalgie ou encore la gonarthrose. Diminution de la douleur, dans sa durée et dans son intensité, baisse de la consommation médicamenteuse, amélioration de la qualité de vie et évolution des capacités à effectuer des tâches quotidiennes ont été évaluées positivement en post-cure.

 

L'accompagnement des populations fragiles :

  • Dans le cadre du plan cancer (2009 – 2013), qui met l’accent sur l’accompagnement des patients pendant et après cancer, des études sont en cours sur l’accompagnement et la réhabilitation de patients après traitements de cancer. La question posée est de savoir comment améliorer la qualité de vie, l’état physique et psychique de patients après radiothérapie, chirurgie ou chimiothérapie, afin de faciliter la réintégration sociale, l’image de soi et donner des repères santé, diététiques et d’activité physique à ces patients particuliers. Ces résultats apportent des premières données intéressantes et notamment sur les bénéfices médico-économiques d’un séjour thermal. Une nouvelle intervention thermale est en cours d'expérimentation dans certaines stations thermales au bénéfice des femmes en rémission complète d'un cancer du sein.
  • Autre exemple, dans le cadre du plan national « bien vieillir » de 2007, la cure thermale se révèle être un levier d’action privilégié à l’accompagnement des plus fragiles et à la prévention de la dépendance. Certaines stations thermales développent des accueils spécifiques pour les malades atteints d’Alzheimer et un accompagnement adapté aux aidants de ces patients ou des stages de préparation et d’adaptation à la retraite.

La thérapeutique proposée est plus douce que des stages de rééducation ou la prise de traitements médicamenteux lourds, et est donc bien adaptée à une population plus fragile.

Dernière modification le 10 janvier 2013 à 14:12

Stations thermales

Rechercher une cure thermale


 

Désolé, cette ville n'est pas répertoriée.
Nous vous conseillons d'effectuer votre recherche par pathologies ou par orientations thérapeutiques.

Recherche détaillée