AccueilLa médecine thermaleComprendreDonnées Economiques

Données Economiques

La vocation médicale du thermalisme

La vocation médicale du thermalisme

- 90 % du chiffre d'affaires total des établissements est réalisé par les cures thermales prises en charge
- Coût moyen du forfait de soins par curiste = 560 € (avant prise en charge de l'Assurance maladie et d'une éventuelle complémentaire santé)
- plus de 9 millions de journées de soins délivrées tous les ans par les établissements thermaux aux 520 000 curistes
- 10% à 25% du chiffre d'affaires annuel des exploitants est réinvesti dans la qualité des installations. Dans les dernières années, tous les établissements thermaux ont été rénovés, ce qui a représenté plus de 250 millions d'euros d'investissements.

Faible incidence sur les dépenses de santé : 0,14 % des dépenses de santé

- Le thermalisme médical représente 0,14% du total des prestations de remboursement effectuées par la Sécurité Sociale
- Les dépenses liées au thermalisme ont augmenté de 8,6 % en 12 ans contre 52,9 % pour l'ensemble des dépenses de santé (69,4 % pour la consommation de médicaments et 40,2 % pour les hôpitaux)

Plus de 100 000 emplois : 100 curistes supplémentaires génèrent 10 emplois nouveaux

- 9 442 emplois directs (soit 6 455 emplois en Equivalents Temps-Plein) à 70 % saisonniers, sur des emplois majoritairement de longue durée
- 40 300 emplois indirects et dépendants (15 230 en ETP)
- 55 930 emplois induits (25 000 en ETP)
- 90% des établissements sont situés dans des communes de moins de 10.000 habitants, l'établissement étant souvent le premier pourvoyeur d'emplois directs ou indirects dans la région où il se trouve (ou le deuxième après l'hôpital).

Impact sur l'activité économique locale

- 71% des communes thermales ont moins de 5000 habitants. Pour elles, souvent, l'activité thermale représente l'essentiel de leurs ressources : dans les Landes par exemple, près d'1 commerçant sur 5 s'estime dépendant de ce marché à plus de 50 % de son chiffre d'affaires.
- 690 millions d'euros sont dépensés indirectement par les curistes dans les stations (dont 47 % pour l'hébergement),
- Taux d'accompagnant moyen = 34 %
- 11,4 millions de nuitées en hébergement marchand effectuées par les curistes et leurs accompagnants.

Forte contribution sociale et fiscale du thermalisme :

- Le « PIB thermal » représente 500 millions d'euros dont 43% reviennent aux budgets publics au titre des prélèvements fiscaux et sociaux.
- 130 millions d'euros de rémunération charges comprises
- 55 millions d'euros de contributions sociales (cotisations employeurs et salariés)
- Plus de 17 millions d'euros de TVA
- Des recettes de contribution économique territoriale d'environ 2% du chiffre d'affaires des établissements imposés

 

Dernière modification le  5 août 2013 à 11:07

Stations thermales

Rechercher une cure thermale


 

Désolé, cette ville n'est pas répertoriée.
Nous vous conseillons d'effectuer votre recherche par pathologies ou par orientations thérapeutiques.

Recherche détaillée