1. Curistes
  2. En pratique
  3. Orientations thérapeutiques
  4. pathologie

Phénomène de Raynaud (acrosyndromes)

Le phénomène de Raynaud se caractérise par un arrêt passager de la circulation sanguine au niveau des doigts ou, plus rarement à d’autres extrémités comme les orteils ou le nez. Le syndrome intervient par crise déclenchée souvent par le froid, les variations de température, l’humidité, le stress.

Quels sont les symptômes du phénomène de Raynaud ?

Le syndrome de Raynaud se manifeste sur un ou plusieurs doigts. Ils deviennent blancs, froids et perdent leur sensibilité durant quelques minutes avant de devenir bleus et provoquer des picotements. Le phénomène s’estompe ensuite, les doigts rougissent et se tuméfient, ils peuvent être douloureux jusqu’à reprendre leur aspect habituel. 

Dans la plupart des cas, ce syndrome est d’origine inconnue et touche des personnes en bonne santé. On dit alors que les personnes sont atteintes de « la maladie de Raynaud ».

Dans d’autres cas, dit phénomène de Raynaud « secondaire », le syndrome est lié à la prise d’un médicament ou à une maladie auto-immune ou artérielle comme la sclérodermie par exemple. Ces cas sont plus graves et peuvent laisser des séquelles (ulcères au bout des doigts).

Quels traitements et quelle prise en charge thermale pour le phénomène de Raynaud ?

Quels traitements et quelle prise en charge thermale pour le phénomène de Raynaud ?

Dans le cas de la maladie de Raynaud, des mesures non médicamenteuses suffisent souvent à éviter ou prévenir les crises : éviter de s’exposer au froid et aux changements de température, se protéger avec des vêtements chauds, porter des moufles, pratiquer une activité physique face au stress…

Dans le cas du phénomène de Raynaud « secondaire » à une maladie, le traitement de celle-ci permettra de réduire le phénomène. Dans les situations les plus graves et en cas de sclérodermie notamment, les vasodilatateurs permettent d’augmenter le calibre des vaisseaux.

Les personnes atteintes du phénomène de Raynaud peuvent bénéficier d’une cure thermale à orientation Maladies cardio-artérielles ou, plus rarement Phlébologie. Les effets vasodilatateurs de la chaleur et des bains bouillonnants sont utilisés en bains locaux au niveau des extrémités atteintes et le bain carbo-gazeux a également un effet bénéfique sur la circulation. Une étude réalisée à Royat a notamment montré les bénéfices significatifs de la carbothérapie sur le nombre de crises et leur intensité, ainsi que sur les débits locaux et la vasomotion.

Où ? 4 stations thermales en France possèdent une orientation Maladies cardio-artérielles.

Voir la carte des stations

Thermes de Bains-les-Bains

  • Maladies cardio-artérielles
  • Rhumatologie

Ville :
BAINS-LES-BAINS - 88240

Ouverture :
11 mars au 23 novembre 2019

Voir la fiche complète

Thermes du Boulou

  • Maladies cardio-artérielles
  • Affections digestives et maladies métaboliques

Ville :
LE BOULOU - 66160

Ouverture :
11 février au 14 décembre 2019

Voir la fiche complète

Thermes de Bourbon-Lancy

  • Rhumatologie
  • Maladies cardio-artérielles

Ville :
BOURBON-LANCY - 71140

Ouverture :
Suite à l’incendie de la toiture de l’Établissement Thermal survenu le Mardi 16 Avril 2019, l’activité thermale est annulée pour la saison 2019 (15 avril 2019 au 16 novembre 2019).

Voir la fiche complète

Thermes de Royat-Chamalières

  • Rhumatologie
  • Maladies cardio-artérielles

Ville :
CHAMALIERES - 63400

Ouverture :
11 mars au 16 novembre 2019

Voir la fiche complète