1. Curistes
  2. En pratique
  3. Orientations thérapeutiques
  4. pathologie

Burn-out

Les personnes souffrant d'un burn-out peuvent bénéficier d'une cure thermale à orientation Affections psychosomatiques. Si l’on devait faire la traduction littérale du burn-out, cela donnerait « brûler de l’intérieur » ou « se consumer ». Des termes forts pour traduire un sentiment de malaise extrême qui a déjà rongé au moins 36 % des Français selon l’enquête Parlons travail lancée en 2016. Pas vraiment considéré comme un trouble mental par les professionnels de santé ni vraiment reconnu comme une maladie professionnelle par l’Assurance maladie, le burn-out se trouve pourtant sur toutes les lèvres…dans les cabinets médicaux. Alors face à un patient déjà largement éprouvé par ce qu’il vit, le prescripteur peut trouver en la cure thermale une alternative.

Quelles sont les causes du burn-out ?

Si les causes ont des origines différentes, on retiendra souvent la prévalence de la souffrance psychique liée au travail, prévalence qui se retrouvera chez les cadres plutôt que chez les ouvriers. Conflits de valeurs, perte de sens liée à son activité, harcèlement moral, management brutal, absence de valorisation personnelle ou injonctions contradictoires de la part des supérieurs sont autant de facteurs déclenchants.

Quels sont les symptômes du burn-out ?

Quels sont les symptômes du burn-out ?

Il s’agit d’un « épuisement physique, émotionnel et mental qui résulte d’un investissement prolongé dans des situations de travail exigeantes sur le plan émotionnel »1.

On présentera généralement cinq typologies de symptômes qui apparaîtront parfois cumulativement :

  • Manifestations émotionnelles (peurs mal définies, tensions nerveuses, irritabilité ou absence d’émotion…) ;
  • Manifestations physiques (troubles du sommeil, fatigue chronique, tensions musculaires avec douleurs rachidiennes, variation de poids, maux de tête, nausées, vertiges…) ;
  • Manifestations cognitives (diminution de la concentration, difficultés à réaliser plusieurs tâches à la fois, à prendre des décisions…) ;
  • Manifestations comportementales (repli sur soi, isolement social, comportement agressif, ressentiment et hostilité à l’égard des collaborateurs et comportements addictifs : tabac, alcool, tranquillisants, drogues, etc.) ;
  • Manifestations motivationnelles (désengagement progressif, baisse de motivation et du moral, effritement des valeurs associées au travail, doute sur ses compétences, remise en cause professionnelle, dévalorisation).

1Schaufeli WB, Greenglass ER. Introduction to special issue on Burnout and health. Psychol Health 2001;16(5) : 501-10.

Quelle cure thermale pour soigner le burn-out ?

Quelle cure thermale pour soigner le burn-out ?

Le premier réflexe pour un patient dont l’anxiété extrême l’empêche d’avancer et de vivre sereinement, est la prise de médicament ou une intervention psychologique. Pourtant, la cure thermale à orientation Affections psychosomatiques trouve un intérêt en ce qu’elle n’est pas stigmatisant et aide le curiste à se sevrer.

En effet, les personnes souffrant de burn-out adoptent facilement des comportements addictifs. Elles seront sujettes à l’automédication à base de psychostimulants (amphétamines, cocaïne, caféine, modafinil...) et à la consommation excessive d’alcool et d’anxiolytiques. La cure va peu à peu les accompagner dans la réduction de leur consommation de substances nocives.

Outre l’application du protocole thermal réservé à la prise en charge de l’état dépressif (combinaison de bains, de douches générales au jet, de massages sous l’eau et de bains en piscine), la cure est également un lieu d’espace neutre dédié à la parole.

Nombreux seront les curistes qui pourront effectuer un choix de vie pendant cette « coupure ».

A ce jour, 5 stations thermales en France proposent des cures avec une orientation Affections psychosomatiques (PSY). Elles utilisent des eaux minérales naturelles pauciminéralisées, calciques et magnésiennes, et certaines possèdent en outre du lithium dans leur composition, dont l’activité thymorégulatrice est bien connue.

Reconnaître les signes : objectif prévention

Reconnaître les signes : objectif prévention

Pour éviter qu’une personne en burn-out ne s’écroule, il est important d’agir en amont dès l’apparition des premiers signes :

  • troubles du sommeil,
  • angoisses,
  • état de fatigue chronique,
  • troubles de la concentration,
  • changement de comportement, etc.

Au niveau de l’entourage professionnel, ces signes se manifesteront par :

  • une baisse de la performance,
  • des erreurs répétées,
  • une dépersonnalisation,
  • une perte de motivation, etc.

Ainsi, un employeur devra s’inquiéter de voir l’un de ses salariés, habituellement impliqué dans son travail et ambitieux, sombrant peu à peu dans une indifférence chronique sans raison apparente.

La prescription de mini-cures, à défaut de la cure normale, est déjà une solution. Elles seront utiles à des fins de prévention ou de stabilisation du patient « post-burnout ».

Où ? 5 stations thermales en France possèdent une orientation Affections psychosomatiques.

Voir la carte des stations

Thermes de Bagnères-de-Bigorre

  • Affections psychosomatiques
  • Rhumatologie
  • Voies respiratoires

Ville :
BAGNERES-DE-BIGORRE - 65200

Ouverture :
Régie des Grands Thermes: 4 mars au 30 novembre 2019. Les Thermes de la Reine: 4 mars au 9 novembre 2019

Voir la fiche complète

Thermes de Divonne-les-Bains

  • Rhumatologie
  • Affections psychosomatiques

Ville :
DIVONNE-LES-BAINS - 01220

Ouverture :
1er avril au 9 novembre 2019

Voir la fiche complète

Thermes de Néris-les-Bains

  • Neurologie
  • Affections psychosomatiques
  • Rhumatologie

Ville :
NERIS-LES-BAINS - 03310

Ouverture :
4 avril au 17 novembre 2019

Voir la fiche complète

Thermes de Saujon

  • Affections psychosomatiques

Ville :
SAUJON - 17600

Ouverture :
14 janvier au 28 décembre 2019

Voir la fiche complète

Thermes d'Ussat-les-Bains

  • Gynécologie
  • Neurologie
  • Affections psychosomatiques

Ville :
ORNOLAC-USSAT-LES-BAINS - 09400

Ouverture :
25 mars au 23 novembre 2019

Voir la fiche complète