1. Médecins
  2. Les cures thermales
  3. Cures conventionnées
  4. pathologie

Les séquelles de traumatismes ostéo-articulaires des membres et de la colonne vertébrale

Les séquelles de traumatismes ostéo-articulaires des membres de la colonne vertébrale comprennent les séquelles de fracture, les suites de traumatisme ou d’interventions chirurgicales. La limitation des mouvements qu’elles provoquent peut être très handicapante.  

La priorité pour le patient est de traiter la douleur tout en reprenant progressivement les activités physiques afin de renforcer les muscles et retrouver la souplesse.

Des soins ciblés en cure thermale

Les programmes d’éducation et de rééducation de la cure thermale à la suite d’une intervention chirurgicale orthopédique ou d’un traumatisme sont bénéfiques pour le patient. Les eaux thermales chaudes et les applications de boues localisées vont avoir des effets décontractants et antalgiques qui vont permettre la réduction des douleurs.

Quant à la mobilité articulaire et les raideurs musculaires, elles vont s’améliorer grâce aux exercices en piscine et aux massages ciblés.  

Les cures réalisées sur des patients ayant des séquelles de traumatisme ostéo-articulaire sont des cures de « rhumatologie ». Durant cette cure, 72 soins sur 18 jours de cure sont prescrits par le médecin thermal : quatre soins quotidiens, massages, bains, vapeurs, exercices en bassin, boues, douches à forte pression…

Les bénéfices supplémentaires de la cure viennent de l’éloignement du milieu quotidien, du rythme régulier des soins, du personnel médical et paramédical qui maîtrise cette prise en charge.

Contre-indications :

Distancer la cure de l’intervention chirurgicale ou du traumatisme.

Les contre-indications sont celles habituelles des cures thermales (insuffisance cardiaque, pulmonaire, cérébrale, etc., cancer ou infection en évolution, psychoses ou démences séniles, immunosuppression en particulier due à un traitement biothérapique en cas de souffrance de rhumatisme inflammatoire). Certains soins sont contre-indiqués en cas d’insuffisances veineuses, intolérances ou contre-indications aux piscines (phobies ou troubles de l’équilibre), intolérances à la chaleur, dermatoses. Enfin, veillez à bien choisir le moment de la cure, voire la reporter en fonction de poussées aiguës de rhumatisme inflammatoire, chirurgie récente, phlébite, etc.

Où faire ma cure?


90 stations thermales en France possèdent une orientation Rhumatologie.

Les derniers|articles publiés

Les derniers|articles publiés

Programme d'éducation thérapeutique du patient BPCO aux Thermes de Cauterets

Ce programme cible des patients atteints de BPCO de stade 1 à 2 sans oxygénothérapie âgé de 18 et plus.

Les aidants sont admis dans le programme pour...

En savoir +

La cure thermale à la Réunion

A 1200 m d'altitude, dans un environnement naturel exceptionnel inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco et au cœur du parc national de la Réunion,...

En savoir +

Concours inscription à la newsletter de la médecine thermale

Tentez de remporter l'une des 10 serviettes de bain la médecine thermale en vous inscrivant à la newsletter !

 

En savoir +